Juan GUZMAN /Construire la démocratie au Chili: quelle justice?

Vidéo – Invité d’honneur de l’université de Genève l’ancien juge Juan GUZMAN TAPIA a ouvert le festival Cité-histoire

guzman_rel

Lorsqu’un pays se libère d’une dictature, se mettent en place, selon les pays, certaines étapes transitoires vers un système démocratique: une constitution politique démocratique, d’importantes réformes légales, l’adéquation des procédures judiciaires aux normes du procès équitable, des amnisties, des commissions sur la vérité et la justice, une justice de rétribution, des plébiscites, etc. Durant les 17 années de dictature chilienne, il y eut des arrestations illégales, des assassinats, des disparitions forcées, des cas de torture.

Le bilan fut considérable: plus de 3100 homicides, plus de 1200 disparitions, et plus de 35’000 personnes torturées, ceci indépendamment d’autres violations des droits humains. Après le plébiscite qui mit fin à la dictature militaire, nombreuses furent les tentatives pour juger les responsables, mais bien peu aboutirent. Cette justice transitionnelle chilienne a-t-elle permis le retour de la démocratie?

Auteurs

Vassalli Jean-Dominique, Hodgers Antonio, Guzmán Tapia Juan, Souyri Pierre-François, Salerno Sandrine, Heuer Rolf, Marchand Gilles, Annan KofiDate et lieu de l’enregistrement mercredi 13 mai 2015

Structure académique Rectorat

Lien de la vidéo de la conférence, cliquez merci

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s