La campagne électorale de Salvador Allende pour la présidence du chili

Salvador_Allende

Mémoire de COUSIN Michaël / Sous la direction de David GARIBAY

Mémoire soutenu le 08-09-2010 – SciencePo Lyon 

Table des matières

Remerciements . . 4

Introduction . . 5

I) L’instrument indispensable à la victoire : l’Unité Populaire. . . 11

1) Renouer avec le Frente popular : surmonter les dissensions pour l’emporter. . . 11

2) La difficile émergence de l’Unité Populaire autour d’un programme concret. . . 13

3) Allende : un choix raisonnable exempt d’enthousiasme et d’unanimité. . . 16

II) Sociologie d’une campagne électorale : la campagne d’Allende en 1970 et ses antécédents. . . 20

1) « Allende : candidat à la présidence » : la campagne de 1970 comme aboutissement d’un long cheminement. . . 20

2) Une machinerie de campagne bien rodée. . . 23

3) L’implication d’Allende dans une campagne de terrain et de proximité. . . 26

III) Les innovations de la campagne électorale de 1970. . . 30

1) L’essor des fresques murales. . . 30

2) La Nueva Canción Chilena chante pour Allende. . . 33

3) L’iconographie de l’Unité Populaire : l’exemple de l’affiche électorale de l’U.P. . . 36

IV) Des soutiens variés. . . 40

1) La sympathie internationale. . . 40

2) Le soutien des artistes et des intellectuels. . . 42

3) Le soutien des femmes et des masses laborieuses. . . 44

Conclusion . . 49

Annexes . . 52

Annexe 1 : Analyse de certains aspects de la campagne de Radomiro Tomic. . . 52

Annexe 2 : Analyse de quelques éléments de la campagne de Jorge Alessandri. . . 55

Bibliographie . . 59

Documents audiovisuels . . 60

Sitographie . . 60

Illustrations . . 60

Introduction

La comparaison entre Winston Churchill et Salvador Allende esquissée par Pablo Neruda, si elle n’est pas évidente, n’en n’est pas moins judicieuse. Comme celle de Churchill, la personnalité d’Allende a marqué l’histoire ; sa mort, mystérieuse, dans les décombres incendiés de la Moneda, le palais présidentiel chilien, a, quant à elle, marqué les imaginaires, et ce, bien au-delà du Chili. Néanmoins, si la mort et la présidence de Salvador Allende ont été l’objet de nombreux articles et ouvrages, son accession à la présidence, elle, demeure peu documentée, comme si son élection, en 1970, avait été une évidence. Or, force est de reconnaître que rarement, au Chili, une élection présidentielle a été disputée aussi ardemment que celle de 1970. Cette année là, en effet, ce sont pas moins de trois candidats pouvant tous prétendre à la victoire qui s’affrontent dans un climat délétère, la campagne étant émaillée de violences et d’attentats divers, commandités tant par l’extrême droite chilienne que par le MIR2 , groupuscule d’extrême gauche adepte des théories révolutionnaires. La droite conservatrice chilienne fait bloc autour de la figure charismatique de Jorge Alessandri, président de la République du Chili de 1958 à 1964, lui même fils de l’ancien président Arturo Alessandri (1920-1925 et 1932-1938) et qui, malgré ses 74 printemps, demeure un redoutable animal politique et, jusqu’au dernier jour, le rival le plus sérieux d’Allende. 

Télécharger le document complet en PDF

Source:Sciencepo Lyon 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s